Comment rédiger une newsletter efficace ?

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Découvrons ensemble le rôle de la newsletter et les bonnes pratiques pour rédiger une newsletter efficace pour le B2C.

La newsletter, c’est quoi exactement ? 

Avant tout chose, il est important de bien définir ce qu’est une newsletter pour comprendre son but.

La newsletter est une lettre d’information envoyée périodiquement par voie électronique. C’est un type d’e-mail qui vise à faire parler de son entreprise. Celle-ci a pour objectif d’informer et elle est toujours envoyée à une liste de diffusion (les personnes qui se sont abonnées à la newsletter).

Il faut intégrer la newsletter dans votre stratégie de communication web

Selon lemondedumail.com, la newsletter est un atout considérable pour votre entreprise puisque 59% des consommateurs sont influencés par l’email marketing. Si vous pensez que la newsletter est « morte », détrompez-vous : le taux d’ouverture moyen des campagnes d’e-mailing est de 17.8%. Soit une part des consommateurs que vous n’atteindriez pas sans cette fameuse newsletter.

C’est un outil puissant pour créer une relation avec vos clients

Il existe différents canaux de communication sur le web que nous pouvons diviser en 3 catégories.

Le Paid Media, c’est toute la publicité que vous allez faire pour votre marque : cela va vous aider à acquérir de nouveaux leads rapidement, si vous y allouez un budget.

Le Owned Media, ce sont tous les médias que vous contrôlez et qui vous appartiennent. Vous pouvez donc très facilement développer ces canaux de communication, dont la newsletter qui en fait partie. Ils vont surtout permettre de développer la relation avec vos clients.

Ces deux types de communication permettent d’obtenir un nouveau media : le Earned Media. Ce sont toutes les personnes qui parlent de vous et qui vous recommandent.

Ce modèle a pour but de vous montrer l’importance de multiplier les canaux de communication pour toucher un maximum de personnes.

La Newsletter est donc un très bon outil marketing que vous pouvez utiliser en plus de vos réseaux sociaux par exemple. Celle-ci permet de créer une relation avec vos abonnés. Choisir de réaliser une newsletter permet de multiplier les canaux de communication et augmente vos chances d’être visible et donc de convertir. Sur les réseaux sociaux, vous êtes dépendant d’un algorithme alors que la newsletter est reçue par toute votre liste de diffusion.

modele poem1

Les étapes pour rédiger une newsletter efficace

1. Définissez votre stratégie

Rédiger une newsletter demande du temps, il est donc important de bien définir sa stratégie pour ne pas foncer tête baissée et mettre en péril ses efforts.

Les objectifs de communication

Tout d’abord, il faut déterminer quels sont les objectifs auxquels va répondre votre newsletter : est-ce que ma newsletter va servir à Fidéliser, Convertir, Présenter mes nouveaux produits, Améliorer ma notoriété, Faire parler de moi ou du lancement d’un nouveau projet ?

Les cibles

Une fois que vous avez défini le but de votre lettre d’information, il faut penser aux personnes qui vont vous lire. Interrogez-vous sur votre cible : qui faut-il intéresser, convaincre, fédérer ? Dressez alors une liste de vos cibles et mettez-vous à leur place, demandez-vous ce qu’elles aiment, quels sont leurs centres d’intérêts, leurs valeurs communes, qui les influence… Plus vous connaîtrez votre cible, plus vous aurez de chance de l’intéresser et donc de convertir.

Les thématiques de contenu

Maintenant que vous connaissez votre cible par cœur, vous allez pouvoir choisir vos thématiques de contenu pour vos newsletters. Il faut bien garder en tête cette méthode : Une newsletter = Un objectif = Un message.

Voici quelques exemples de thématiques pour vous aider à écrire vos newsletters :

  • Célébrations, voeux, …
  • Présentation de nouveaux produits/services
  • Témoignages clients / Success stories
  • Humour
  • Invitation à vous suivre sur les réseaux sociaux
  • Parler d’un code promo
  • Nouvelles actualités internes à l’entreprise, articles de blog
  • Invitation à un événement
  • Conseils / Astuces
  • Lancement d’une nouveauté

La ligne éditoriale

Choisissez ensuite le ton que vous allez utiliser : soutenu, amical… C’est la première étape pour décider de l’image que vous allez renvoyer. Vous pouvez également choisir le vocabulaire utilisé, les couleurs, les images qui correspondent à votre marque.

L’envoi de la newsletter

En règle générale, le meilleur moment pour envoyer sa newsletter est le mardi entre 10h et 11h.

Il existe également des meilleurs moments selon le domaine d’activité de l’entreprise.

Pour le e-commerce, le mercredi entre 9h et 11h

Pour le marketing, le mercredi entre 15h et 17h

Pour la grande distribution, le jeudi entre 8h et 10h

Pour le B2B, le jeudi entre 7h et 10h

Toutes ces données peuvent vous donner un ordre d’idée, mais le meilleur moment pour publier dépend en réalité de chaque entreprise. Vous devez alors tester plusieurs horaires et différents jours pour faire des comparaisons et estimer le meilleur moment pour vous.

L’idéal est d’envoyer une newsletter au minimum une fois par mois. Selon votre activité, vous pouvez opter pour un envoi quotidien, hebdomadaire ou mensuel.

2. Constituez votre base de données

L’acquisition d’abonnés qualifiés : Par quelles actions ?

  • La Pop-up peut être un moyen de collecter l’adresse mail des utilisateurs, à condition que vous offriez de la valeur : une promotion, un cadeau… Même si ce moyen peut s’avérer efficace, il peut être perçu comme intrusif par certains visiteurs. C’est là qu’entre en jeu la pop-in, qui est tout aussi efficace que le pop-up, mais moins intrusif puisqu’elle ne va pas gêner la navigation de l’utilisateur. La pop-in ne s’affiche pas de façon brutale, elle est discrète et toujours présente sur un des côtés du site pour inviter l’utilisateur à s’abonner à la newsletter.

 

  • L’utilisation des réseaux sociaux peut aussi être un moyen efficace d’acquérir de nouveaux abonnés pour votre newsletter. Vous pouvez alors créer un post pour inviter votre communauté (déjà fidèle sur les réseaux) à s’inscrire à votre lettre d’information. Informez vos abonnés de ce qu’ils vont recevoir dans leur boîte mail : des nouveautés, des tutos, des articles de blog… et ajoutez un lien vers le formulaire d’inscription à la newsletter.

 

  • Utilisez votre site internet, le point névralgique de votre communication web, en ajoutant un formulaire d’inscription sur les pages les plus stratégiques de votre site web. Privilégiez un seul champ « email » pour collecter plus d’adresses email et mettez en avant les avantages de votre newsletter.

 

  • À l’aide de CTA (boutons d’appel à l’action) sur votre site, vous pouvez faire télécharger des documents en échange d’une adresse mail. Par exemple : « Télécharger notre livre blanc, notre guide…. » Si le visiteur clique sur ce bouton, alors vous pouvez être sûr qu’il est très intéressé par votre contenu et qu’il le sera autant pour le contenu que vous lui proposerez dans votre newsletter.

 

  • Autre méthode plus risquée, mais très efficace pour augmenter rapidement votre nombre d’abonnés : le jeu-concours. Organisez un jeu-concours avec un formulaire sur votre site internet.  Si le cadeau à remporter est intéressant, les utilisateurs donneront plus facilement leurs coordonnées. Vous pourrez alors vous permettre de demander plus d’informations comme le nom et prénom, l’e-mail et la civilité. Attention tout de même avec ce type de pratique, qui peut parfois attirer des abonnés peu qualifiés. C’est donc à vous de mettre des actions en place pour les garder dans votre liste de diffusion.

 

  • Pour aller plus loin, vous pouvez aussi inviter les personnes qui vous ont recommandé, qui ont laissé un avis positif ou qui vous ont envoyé un message.

Ce qu’il faut retenir : Pour une relation gagnant-gagnant, il faut toujours offrir de la valeur au futur abonné en l’informant sur ce qu’il aura avec votre newsletter : un cadeau, des astuces, des conseils, des recettes… Il faut qu’il ait le sentiment d’être spécial.

3. Segmentez votre base de données

La segmentation est le fait de créer des groupes homogènes au sein de vos abonnés, afin d’adresser un message plus ciblé. Vous allez alors créer différentes listes de diffusion selon des critères : géographiques, démographiques, psychologiques et comportementaux.

Voici quelques exemples concrets pour vous aider dans cette démarche :

exemple segmentation 1

Exemples de segmentation de mails

Pour créer vos différentes listes de diffusion, vous pouvez utiliser :

  • Un tableau excel avec sa base de données segmentée
  • Un outil d’e-mailing pour créer plusieurs listes

4. Respectez le RGPD

Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) encadre le traitement des données personnelles de vos abonnés.

Afin de respecter ce règlement, il est important de bien penser à :

  • Vérifier l’accord des abonnés
  • Préciser l’objectif poursuivi avec une politique de confidentialité
  • Penser aux droits des internautes : droit de rectification, droit à l’oubli, droit à la portabilité, droit à l’accès
  • Mettre à jour régulièrement votre base de données et vos formulaires d’inscription

Les bonnes pratiques pour écrire sa newsletter

1. L’objet du message

C’est l’élément le plus important, car c’est la première chose que va voir votre abonné.

Voici quelques conseils pour le rédiger :

  • Il doit être court, mais clair
    (50 caractères max)
  • Il doit être personnalisé (avec le nom et prénom par exemple)
  • Il doit contenir des appels à l’action comme « Découvrez », « Cliquez »
  • Il peut faire mention à une actualité
  • Il peut renvoyer un sentiment d’urgence (à utiliser avec précaution pour ne pas atterrir dans les spams)
  • Il peut susciter la curiosité, le mystère
  • Il peut poser une question
  • Il peut contenir des emojis
  • Ne pas inclure des mots “spams” (voir liste)

exemple objet newsletter cdiscountexemple objet newsletterexemple objet newsletter sundayexemple objet newsletter duolingo

Exemples d’objets de mails

2. La preview ou pré-header

C’est le début de votre mail, ce que l’abonné va voir dans sa boîte de messagerie. Cette prévisualisation va encourager l’abonné à cliquer sur votre newsletter. Personnaliser la preview peut donc faire la différence sur votre taux d’ouverture. De plus, cela permettra de susciter la curiosité du lecteur si vous n’avez pas pu tout mettre dans votre objet.

Nous vous conseillons de tester l’affichage de votre pré-header sur plusieurs écrans, de façon à ce que votre texte ne soit pas coupé. Vous pouvez également ajouter des verbes d’appel à l’action ici.

personnalisation de la preview dun mail

Exemple de preview

3. La provenance de l’e-mail

Il est également important de personnaliser le nom de l’expéditeur ainsi que l’adresse mail de l’expéditeur pour humaniser la relation avec vos abonnés et gagner en crédibilité.

Voici quelques inspirations :

Le nom de l’expéditeur

Laura de Canefora

Lettre mensuelle de Canefora

L’équipe Canefora

L’adresse mail de l’expéditeur

laura@canefora.fr

news@canefora.fr

contact@canefora.fr

Petit conseil : Évitez les adresses en noreply.

4. Le design de votre newsletter

Pour le B2C : C’est joli, on ouvre ?

Le design d’une newsletter pour les activités en B2C doit être soigné pour donner envie de lire.

2 exemples de templates newsletters design :

template newsletter design template design newsletter

> Retrouvez de nombreux templates de newsletter design ici.

Si vous réalisez ce type de design, il faut tout de même faire attention au poids des médias (images, vidéos ou GIFS). Il faut les optimiser pour réduire leur temps de chargement et bien renseigner la « balise alt » qui servira de texte de remplacement si l’image ne s’affiche pas par exemple.

Testez-le également sur d’autres appareils pour vérifier si la newsletter s’adapte bien.

Le story-telling

Rendez votre newsletter spéciale !

  • Faites vivre votre newsletter avec une histoire pour capter des abonnés
  • Donnez un nom à votre newsletter pour vous démarquer ex : « La petite lettre du web »
  • Créez une véritable communauté autour de votre newsletter : l’abonné doit se sentir spécial

Le contenu

Quelques conseils :

  • Faites des phrases courtes
  • Utilisez un vocabulaire simple
  • Parlez directement à vos abonnés avec des “Vous”, “Tu”….
  • Offrez un contenu qui a de a valeur pour l’abonné (astuce/conseil/cadeau…)
  • Intégrez un degré d’urgence, offre limitée dans le temps..
  • Ajoutez un PS pour mettre en lumière une info et partager une confidence
  • Personnalisez le contenu avec le prénom, le nom, l’entreprise (pas trop d’informations non plus pour ne pas effrayer)
  • Prenez en compte le ratio image/texte idéal de 60% texte et de 40% images
  • N’utilisez pas du vocabulaire spams

Le fil conducteur

La structure à suivre pour sa newsletter est la suivante :

structure newsletter

  • Header : Phrase courte pour décrire le sujet du mail ou lien pour se désabonner + logo
  • Corps de la newsletter : une newsletter = un objectif = un message
  • Dévoilez le message petit à petit au fil du mail, faites un teasing
  • Soyez cohérent
  • Placez des CTA
  • Footer : Réseaux sociaux + lien pour se désabonner

 

Exemple structure newsletter MailJet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Faites le point !

Une fois que toutes ces étapes ont été réalisées, posez-vous les bonnes questions :

  • Quelle est la valeur ajoutée de cette newsletter ?
  •  Est-ce qu’avec cet objet/titre j’ouvrirais la newsletter ?
  •  Est-ce que le contenu m’intéresse ?
  • Est-ce que j’aurais cliqué sur un lien à la place du lecteur ?

 

Les outils pour construire et envoyer sa newsletter

outils newsletter

 

Testez et analysez vos statistiques

Pour gagner en efficacité, il est conseillé de d’envoyer deux types de newsletter à un échantillon de vos abonnés pour faire ce qu’on appelle de l’A/B testing. Vous allez alors pouvoir déterminer la version qui fonctionne le mieux.

En ce qui concerne les statistiques à analyser pour observer la performance de vos newsletters, vous devrez regarder les KPI suivants :

  • Taux d’ouverture (%) = nombre d’ouverture de l’email / nombre d’emails délivrés *100
  • Taux de clic (%) = nombre de clics sur un lien dans un email / nombre d’emails envoyés *100
  • Taux de rebond (%) = nombre de messages non délivrés (erreur DNS ou SMTP) / nombre d’emails envoyés *100
  • Taux de spam (%) = nombre de plaintes pour spam / nombre d’emails envoyés *100
  • ROI (%) = bénéfices généré par la campagne / coût de la campagne *100

 

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour réussir votre newsletter B2C !

Le plus du barista :

Vous pouvez en apprendre plus sur le RGPD ici !
Nos baristas sont disponibles pour répondre à toutes vos questions, contactez-nous !

 
 

On discute ?

Prenons un café ensemble !

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.